13/03/2014

Interview de Suzanne Gabriel (ancienne étudiante de l'école)

Que deviennent les anciens étudiants de l'école ? Voici la question à laquelle nous avons voulu répondre. Dans le cadre de cette recherche, nous allons vous présenter Suzanne Gabriel. Elle a suivi pendant quatre ans des études au sein de l'école et travaille actuellement dans le domaine pour lequel elle s'est formée.

 

Suzanne, quelles formations avez-vous vous suivies à l'école FPS de Verviers?

En quatre ans, j'ai suivi de nombreuses formations au sein de l'école. Voici le détail ci-dessous : 

En 2009-2010 : Habillement (technique élémentaire) + Ameublement (décoration textile de l'habitat).

En 2010-2011 : Portes et Fenêtres + Habillement (technique d'exécution) + Ouvrier-Tapissier-Garnisseur.

En 2011-2012 : Portes et Fenêtres + Habillement (mécanisation) + Ouvrier-Tapissier-Garnisseur.

En 2012-2013 : Habillement (robe-ensemble) + Ouvrier-Tapissier-Garnisseur + Patine-Gainerie-Encadrement.

 

Avez-vous gardé des contacts avec certains professeurs ou étudiants de l'école?

J'ai gardé des contacts avec tous mes professeurs : toutes les quatre (Mesdames Schneider, Michel, Geron et Sauvage), avec leurs personnalités très différentes les unes des autres, elles réussissent à apporter bien plus qu'un enseignement scolaire. Leur soutien est inconditionnel pour chaque étudiant ayant de la volonté et l'envie d'avancer.

Lors du mois de février, j'ai d'ailleurs emmené Mme Schneider au salon Intirio (Intirio = salon professionnel de la décoration à Gand, pour le Bénélux et le nord de la France).

J'ai également gardé des contacts avec la plupart des étudiantes des différents cours. Certaines sont devenues des amies.

 

En quoi les formations que vous avez suivies vous sont-elles utiles dans votre vie actuelle ?

Les cours m'ont bien évidemment été très utiles puisqu'ils m'ont permis de m'inscrire au guichet d'entreprise et de travailler en tant qu'indépendante en confection ameublement, garnissage, création d'objets déco et d'accessoires de mode.

 

Avez-vous des projets en cours ou des projets futurs ?

Depuis l'âge de 20 ans, ayant moi-même une formation de graphiste et d'artiste-peintre, je rêve d'ouvrir une galerie d'art, ouverte aux artistes et aux artisans. Les nécessités de la vie m'ont imposé d'autres voies sans pour autant émousser mes objectifs.

Lors du mois de décembre 2013, nous avions créé, avec Sabine Kaiser (ancienne étudiante de l'école également) un projet intitulé "La Station des Sens", qui était une galerie d'art et qui proposait également des stages et des ateliers animés par des artisans.

Actuellement, j'ai mon atelier de confection ameublement et garnissage à mon domicile. Je travaille pour des particuliers et je commence aussi à avoir de la demande pour des magasins. Je collabore également avec d'autres artisans. Entre deux commandes, je crée des sacs en cuir et/ou en tissus, des bijoux, des poufs design "récup" en bouteilles de soda, ....etc

Je garde toujours l'espoir d'ouvrir une nouvelle galerie d'art, avec un espace pour déménager mon atelier.

 

19:17 Écrit par ECOLE FPS | Commentaires (3) |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

Les informations sont pertinentes,en réalité,l'apprentissage d'une langue demande une grande patience et beaucoup de pratique pour que ce soit bien assimilé

Écrit par : Carel royan | 19/03/2014

très instructif
merci

Écrit par : kaiser sabine | 30/03/2014

Je me suis abstenue de répondre à ces questions, et n'ai pas utilisé l'opportunité de profiter de cette interview par soucis d'équité, et selon les dires de Suzanne Gabriel...elle-même n'avait pas répondu à ce questionnaire.
J'aimerais aussi mentionner que je ne me suis pas permise de faire des vagues, ni des ronds dans l'eau concernant la fin de notre collaboration...peu importe, j'ai ma conscience pour moi...
Lorsque j'ai proposé à Madame Gabriel de se rendre à Intirio (nous étions toujours en collaboration professionnelle, elle m'a répondu qu'elle n'en avait pas le temps...je comprends mieux pourquoi maintenant.
Auriez-vous dès lors l'obligeance de supprimer dans cette interview les lignes qui mentionnent mon nom ainsi que le terme Station des Sens...nom d'entreprise et logo pour lesquels j'ai dû assumer l’entièreté des frais (ceci n'étant pas un choix personnel)
Merci pour votre bonne compréhension, si j'ai choisi le silence ce n'est pas par culpabilité mais par déception et respect, j'attends donc la même attitude des différents intervenants.
Bien cordialement,
Sabine KAISER
pour la Station des Sens qui existe toujours :)

Écrit par : kaiser sabine | 30/03/2014

Les commentaires sont fermés.